+

Yuri Bashmet, alto

Bashmet y

Le nom de Yuri Bashmet est depuis longtemps devenu synonyme de profondeur, de virtuosité et de prouesse esthétique. S’il multiplie les exploits artistiques au fil des années, l’un de ses plus grands succès mérite qu’on s’y attarde particulièrement : Yuri Bashmet a transformé le modeste alto en un brillant instrument de soliste à part entière. Il a interprété à l’alto toutes les œuvres consacrées à cet instrument et même au-delà. Son jeu a élargi le champ des possibles pour les compositeurs contemporains : une multitude d’œuvres dont 50 concertos pour alto ont été spécialement composés ou lui ont été dédiés.

Yuri Bashmet a été le premier altiste au monde à se produire en récital au Carnegie Hall de New-York, au Concertgebouw d’Amsterdam, au Barbican Centre de Londres, à la Philharmonie de Berlin, à La Scala de Milan, au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, au Konzerthaus de Berlin, au Hercules Hall de Munich, au Symphony Hall de Boston, au Suntory Hall à Tokyo, au Symphony Hall d’Osaka, au Symphony Hall de Chicago, à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, dans la Grande salle du Conservatoire de Moscou.Il a joué avec de nombreux chefs d’orchestre d’envergure internationale, tels Rafael Kubelík, Mstislav Rostropovitch, Seiji Ozawa, Valeri Guerguiev, Guennadi Rojdestvenski, Colin Davis, John Gardiner, Yehudi Menuhin, Charles Dutoit, Neville Marriner, Paul Sacher, Thomas Boaz Allen, Kurt Masur, Bernard Haitink, Kent Nagano, Simon Rattle, Yuri Temirkanov, Nikolaus Harnoncourt.

Après avoir fait ses débuts en tant que chef d’orchestre en 1985, Yuri Bashmet est demeuré fidèle à lui-même en cette nouvelle qualité et confirmé sa réputation d’artiste audacieux, incisif et résolument moderne. Il a dirigé les meilleurs orchestres symphoniques du monde, parmi lesquels le Berliner Philharmoniker, le New York Philharmonic, le Вауrische Rundfunk, le San Francisco Symphony, le Chicago Symphony, le Boston Symphony, le Wiener Philharmoniker et l’Orchestre Philharmonique de Radio-France.

Yuri Bashmet a fondé le Concours International d’alto de Moscou, qui demeure, à ce jour, l’unique concours d’alto dans toute la Russie.
L’altiste de renom défraye sans cesse la chronique musicale du monde entier et son talent a été maintes fois récompensé aussi bien en Russie qu’à l’international. Depuis 1983, date à laquelle il obtient le titre d’Artiste émérite de la RSFSR, Yuri Bashmet collectionne les titres et les récompenses : Artiste du peuple de l’URSS en 1991, lauréat du Prix d’État de l’URSS en 1986, il obtient également les Prix d’État de la Russie (en 1994, 1996 et 2001), ainsi que le Award-1993 du meilleur musicien instrumentaliste de l’année (le titre en question est l’équivalent de l’Oscar dans le domaine musical). Il est membre honoraire de la Royal Academy of Music à Londres. En 1995, il se voit remettre l’un des prix les plus prestigieux du monde entier, le Sonnings Musikfond. En 1999, il devient Officier des Arts et des Lettres, et, en 2003, Commandeur de la Légion d’Honneur. Il est également titulaire de l’Ordre le plus prestigieux de la République de Lituanie, en l’an 2000, le président italien lui décerne l’Ordre du Mérite de la République Italienne, tandis qu’en 2002 le président russe le décore de l’Ordre du Mérite pour la Patrie de troisième classe. En 2013, le Maestro se voit décerné l’Ordre du Mérite pour la Patrie de quatrième classe.

Yuri Bashmet est le directeur artistique de quinze festivals dans huit pays. En 2012, il a fondé en Russie son propre orchestre symphonique qui se produit avec succès dans le monde entier.
Depuis 1978, il enseigne au Conservatoire de Moscou, d’abord en qualité de maître de conférences, avant d’être nommé professeur et doyen de faculté.